Massage du ventre - L'Equilibre Intérieur

Pour les Taoïstes, le ventre, appelé Dan Tian (« Océan de l’énergie), ou Hara pour les Japonais, est considéré comme le centre du corps, le centre de gravité, là d’où tout part. C’est le « chaudron » de l’être, la source de l’énergie vitale. C’est aussi le centre de la vie instinctive et intuitive dont dépendent toutes les fonctions physiologiques et psychologiques.

 

Toutes les traditions orientales de méditation, arts martiaux, Qi Gong, et même les arts classiques, utilisent le ventre, le Hara, comme base de leur pratique. C’est le point de l’équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel.

De par sa verticalité, l’Homme est suspendu entre le Ciel et la Terre. Il trouve au niveau du ventre l’équilibre de ces deux forces opposées et complémentaires qui l’attirent chacune de son côté. Ainsi devrions-nous porter toute notre attention au ventre, que ce soit dans chacune des actions du quotidien que lorsqu’un déséquilibre, physique, émotionnel ou psychique commence à s’installer.

Qu’est-ce que le massage viscéral ?

Le massage viscéral est un massage du ventre et des organes internes de l’abdomen (intestins, estomac, foie, vésicule biliaire, rate, pancréas, vessie, utérus, diaphragme ) inspiré des techniques de shiatsu, d’ostéopathie viscérale, de reboutement viscéral et de la méthode Taoïste de massage énérgétique des organes internes, le Chi Nei Tsang. 

Le massage profond du ventre permet de libérer chacun des organes afin qu’ils puissent assurer leurs fonctions propres et communiquer les uns avec les autres dans des conditions optimales. Les organes sont libérés de leurs tensions, mieux oxygénés, mieux nourris.

Si les fonctions du ventre vont bien au-delà des simples fonctions physiologiques, le massage viscéral est cependant très utiles dans les troubles physiques tels que :

  • digestion difficiles, reflux gastriques, nausées après repas;

  • ballonnements;

  • constipation, diarrhées, alternance diarrhées, constipation;

  • maux de ventre;

  • besoin d’uriner fréquent (hors infection);

  • règles douloureuses et syndrome e prémenstruel;

  • mal de dos, surtout de la région lombaire;

  • migraines hépatiques ou digestives, etc.

Dans quels cas le massage viscéral ne peut pas être pratiqué ?

Il est déconseillé de recevoir un massage viscéral en cas de :

- fièvre,

- opération abdominale récente,

- grossesse,

- maladie inflammatoire d’un ou plusieurs organes en phase aigüe (rectocolite hémorragique, maladie de Crohn, pancréatite, ulcère, etc.).