Le Hara

Le Hara pour les Japonais ou le Dan Tian (« Océan de l’énergie) pour les Taoïstes, traditionnellement situé entre le plexus solaire et le pubis, est considéré comme le centre du corps, le centre de gravité. De là où tout part.



C’est le « chaudron » de l’être, la source de l’énergie vitale. C’est l’endroit où le Qi (énergie) est transformé, stocké, reçu de l’extérieur et distribué aux autres organes. C’est aussi le centre de la vie instinctive et intuitive dont dépendent toutes les fonctions physiologiques et psychologiques de l’humain.

Toutes les traditions orientales de méditation, arts martiaux, Qi Gong et même artistiques, utilisent le Hara comme base de leur pratique. C’est le point de l’équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel.



Le Hara abrite la plupart des organes internes et essentiellement l’Intestin Grêle et le Gros Intestin.


L’Intestin Grêle, associé à l’énergie du Cœur en médecine traditionnelle chinoise, représente le Feu, l’été, saison par excellence qui nous pousse vers l’extérieur, à communiquer, à faire le plein d’énergie grâce à l’abondance des récoltes et à la convivialité ambiante. Comme le feu, l’Intestin Grêle transforme et transmute, il permet aux nutriments des aliments d’être transformés et assimilés afin qu’ils deviennent une part de nous-même. Ce qu’il ne peut pas utiliser, il le transporte plus loin. En cela il trie le « pur » de  »l’impur », trie ce qui est bon pour nous de ce qu’il ne l’est pas, nous permet de peser le pour et le contre et de prendre la décision la plus juste pour soi.

Le Gros Intestin, viscère couplé au Poumon, appartient au mouvement du Métal. En automne, saison du Métal, tout se ralenti, c’est l’heure du retour sur soi, du bilan après les récoltes. Les fruits mûrs tombent et pourrissent au sol, les feuilles se flétrissent et tombent. La nature se durcie, se rétracte et s’assèche. Ces phénomènes se reflètent particulièrement bien dans les fonctions principales assurées par le Gros Intestin qui sont de transformer, assécher et évacuer les déchets de l’organisme.

Les intestins ont aussi un rôle important dans la circulation du Sang et de l’Energie dans le Hara inférieur, le dos et les jambes. Ainsi une perturbation de leurs fonctions, par stagnation ou congestion, peut avoir des répercussions sur ces régions.

Le Shiatsu et le massage viscéral des organes profonds de l’abdomen apportent toute une palette d’outils permettant d’agir sur le bon fonctionnement de la digestion et du transit intestinal et, par extension, le métabolisme général et le bien-être psychique.

On pourra avoir une approche énergétique en utilisant les méridiens et points d’acupuncture, une approche émotionnelle en travaillant sur l’intégration des émotions et l’ancrage à travers le corps et une approche physique directe en dénouant les tensions et stimulant les réflexes naturels. Souvent, les causes des troubles de la digestion et du transit touchent chacune de ces sphères, à des niveaux différents.

Le toucher permet aussi et surtout d’équilibrer le système nerveux autonome, acteur principale du bon fonctionnement des organes et viscères.

L'irrigation du côlon associée au massage viscéral va permettre de lever certains blocages plus rapidement, notamment en agissant directement sur la paroi et la musculeuse intestinales, soutenant le rétablissement des fonctions mécaniques normales des organes internes de l’abdomen.




20 vues

Posts récents

Voir tout